Grand froid : les bons gestes pour éviter la coupure

16270-vignettes-campagne-eco-geste-enregie_FB-1-248x214

Risque de Black Out

Avec des températures très en dessous des moyennes de saison et avec 5 réacteurs nucléaire en arrêt, la France s’approche d’une situation de crise où la production d’électricité ne couvrira plus la demande.

En tout temps, le subtil exercice de l’équilibre du réseau est délicat : en effet les gestionnaires du réseau électrique que sont ENEDIS et RTE, en lien avec les fournisseurs, doivent en permanence et à la minute près gérer l’équilibre entre production et demande sur tout le territoire.

Et quand il fait aussi froid, la demande « explose ».

Alors le risque est le suivant : si la demande surpasse la production et que les pays voisins ne peuvent nous aider (pour les mêmes raisons), tout le réseau s’effondre, c’est le black-out.

Mobilisation pour les économies d’électricité

A l’heure de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, Ségolène Royal lance avec l’ADEME, RTE et ENEDIS une campagne d’information sur les bons gestes pour économiser l’électricité. Elle a pour objectif de sensibiliser les français aux pratiques qui permettent de réduire leur consommation d’électricité au quotidien particulièrement en période de froid.

L’état à mis en place une campagne de mobilisation pour les économies d’électricité en hiver, mais ces gestes sont évidemment valable toute l’année.

Les bons gestes à la maison :

  • 16270-vignettes-campagne-eco-geste-enregie_FB-1Si ce n’est pas déjà fait, je remplace mes vieilles ampoules par des éclairages très performants (lampes à LED de classe A+ ou A++ ou basse consommation) et j’éteins la lumière dans les pièces inutilisées.
  • Lorsque j’achète un appareil électroménager ou un téléviseur, je choisis celui qui est le mieux classé selon l’étiquette énergie. Le comparateur d’achat Top Ten me permet de trouver rapidement les produits les plus économes en énergie.
  • Je dégivre régulièrement mon réfrigérateur et mon congélateur. La consommation d’un réfrigérateur peut augmenter de 30 % à partir de quelques millimètres de givre. J’enlève la poussière de la grille à l’arrière de mon réfrigérateur et de mon congélateur. Je n’y mets pas des plats encore chauds et je ne laisse pas les portes ouvertes trop longtemps.
  • Si je ne l’utilise plus, j’éteins mon ordinateur plutôt que de le laisser en veille.
  • Je remplis bien mon lave-linge, lave-vaisselle et sèche-linge pour ne pas faire fonctionner trop souvent mes appareils en demi-charge. J’utilise le programme Eco car même s’il est plus long, il consomme moins d’électricité que le programme rapide.
  • J’installe des systèmes d’économies sur les robinets pour économiser l’eau chaude.
  • Pour laver mon linge, je privilégie les températures basses. Un lavage à 90°C consomme trois fois plus qu’un cycle à 30°C et un lavage à froid consomme deux fois moins qu’un lavage à 40 °C.
  • J’utilise une multiprise à interrupteur pour éteindre les veilles inutiles.
  • J’adapte la température des pièces. Lorsque je les occupe, je préfère 19°C dans les pièces de vie comme le séjour, et 17°C suffisent dans les pièces non occupées, comme une chambre en journée. Je baisse le chauffage si mon logement n’est pas occupé en journée. Si je m’absente quelques jours, je pense à mettre mon système de chauffage au minimum. Des appareils de régulation et de programmation du chauffage électrique peuvent m’aider en ce sens.
  • Je cuisine en couvrant poêles et casseroles pour réduire les pertes de chaleur. C’est 30% d’économie !
  • Je décale avant 17h ou après 20h la mise en route de mes appareils (lave-linge, lave-vaisselle, aspirateur, fer à repasser).
  • J’évite les consommations inutiles. À la maison comme au bureau, je débranche tous les chargeurs dès que l’appareil est chargé.
  • Je limite l’envoi de pièces jointes dans mes courriers électroniques et vide régulièrement ma messagerie.
  • J’utilise un chauffage au bois performant, pour remplacer ou compléter mes radiateurs électriques. Pour m’équiper d’un insert ou d’un poêle à bûches, plaquettes ou granulés, je vérifie qu’il porte la marque Flamme verte 5, 6 ou 7 étoiles : son utilisation sera plus performante, plus économique et meilleure pour l’environnement.

Retrouvez l’intégralité de la campagne sur le site developpement-durable.gouv.fr

Login