Disparition des Chaudières Basse Température

chaudiere-bt-c-248x214

Vers une réglementation plus stricte des chaudières

Depuis septembre 2005 et l’entrée en vigueur de la Directive Européenne Écoconception, les états membres de l’UE appliquent aux appareils de chauffage (chaudières électriques, gaz et fioul) des exigences de performances communes. Ce dispositif devrait permettre de baisser la consommation d’énergie moyenne en UE de près de 10%.

Quelles chaudières sont concernées ?

Les chaudières ne pouvant atteindre un rendement global minimum de 86%. Autrement dit, les chaudières « Basse température » et autres chaudières classiques qui seront progressivement amenées à disparaître.

Une chaudière « Basse température », c’est quoi ?

La chaudière gaz basse température réchauffe l’eau qui circule dans le circuit de chauffage à une température plus basse qu’une chaudière classique, de l’ordre de 50°C au lieu de 90°C pour les plus vieilles chaudières (dites Haute Température). Contrairement à cette dernière, son brûleur peut fonctionner à une intensité modulable, en s’adaptant à la température extérieure. Mais depuis quelques années, ces chaudières gaz « basse température » ont été supplanté par les chaudières à condensation qui améliorent encore leur rendement.

Pour quand ?

Les chaudières « Basse Température » dont le rendement est inférieur à 86% ne sont plus commercialisées depuis 2015, sauf exception pour les chaudières dites à évacuation de cheminée (chaudières non étanches équipées d’un coupe tirage) dont le rendement est supérieur ou égale à 75%.

A partir de 2018, aucune des chaudières « Basse Température » ne pourra intégrer les nouvelles exigences relatives aux émissions NOx (oxydes d’azote issu de la combustion du gaz, nocifs pour la santé et générateurs de gaz à effet de serre). Les chaudières à condensations, seules à pouvoir atteindre un rendement saisonnier entre 89 et 94% deviendront la référence. Cette directive initie également la mise en place de l’étiquetage énergétique obligatoire des chaudières, qui permet aux acheteurs depuis 2015 de comparer les consommations de plusieurs chaudières sur le même principe que nos appareils électroménagers déjà soumis à ce dispositif.

Les mentions à faire apparaître sur ma facture pour pouvoir bénéficier des aides financières :

  • Fourniture et Pose (en dissociant le montant de chacun)
  • Marque et modèle posé
  • Chaudière à condensation respectant la directive 92/42/CEE
  • Rendement saisonnier ……% (doit être supérieur ou égale à 90%)
  • Chauffage seul et/ou Eau Chaude Sanitaire
  • Type de programmation associée (sonde extérieure, thermostat d’ambiance, robinets thermostatiques, …)
  • Taux de TVA appliqué
Login